(R)ENTRER, SE COGNER * après l’infini, un monde étriqué, le réél, les limites

Quelle chose fit soudain obstacle à son entrée ?

Le lobe temporal droit de la sphère creuse de son crâne entra en contact avec un angle en bois plein où après une fraction infinitésimale mais sensible seconde, une sensation de douleur se localisa en conséquence de sensations antécédentes transmises et enregistrées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s