Catégorie : Etoiles planètes et constellations /

CLASSER / PENSER * L’ASTRONOMIE * les états de la lune

Quelles affinités particulières lui paraissaient exister entre la lune et la femme ?

Son antiquité qui précède les générations telluriennes successives et qui leur survit, sa prédominance nocturne, sa dépendance satellitique, sa réflexion lumineuse, sa constance dans toutes ses phases, se levant et se couchant aux moments désignés, croissant et décroissant, l’invariabilité contrainte de son aspect, sa réponse indéterminée à l’interrogation inaffirmative, son pouvoir sur les eaux effluentes et refluentes, sa capacité à énamourer, à mortifier, à investir de beauté, à rendre fou, à inciter et à favoriser la délinquance, l’inscrutabilité tranquille de son visage, la terribilité de sa propinquité isolée dominante implacable resplendissante, ses présages de tempête et de calme, la stimulation de sa lumière, de son mouvement et de sa présence, l’admonition de ses cratères, de ses mers arides, de son silence, sa splendeur quand elle est visible, son attraction quand elle est invisible

CLASSER / PENSER * L’ASTRONOMIE * les cartes du ciel

Acceptait-il alors en tant qu’article de foi la théorie des influences astrologiques sur les désastres sublunaires ?

Il lui semblait tout aussi possible de la prouver ou de la réfuter et la nomenclature utilisée dans ses cartes sélénographiques était attribuable tout autant à une intuition vérifiable qu’à une fallacieuse analogie : le lac des rêves, la mer des pluies, le golfe des rosées, l’océan de la fécondité.

CLASSER / PENSER * L’ASTRONOMIE * la naissance d’une étoile

… l’apparition d’une étoile ( 1ere grandeur) d’un éclat extraordinaire dominant de jour comme de nuit ( un nouveau soleil lumineux créé par la collision et l’amalgamation dans l’incandescence de deux ex-soleils nonlumineux) autour de la période de la naissance de William Shakespeare au dessus de delta dans la constellation allongée jamais-couchante de Cassiopée et d’une étoile ( 2ème grandeur) d’origine semblable mais d’un éclat moindre qui était apparue dans la constellation de Corona Septentrionalis et en avait disparu autour de la naissance de Léopold Bloom et d’autres étoiles d’origine (probablement) semblable qui étaient (effectivement ou probablement) apparues dans la constellation d’Andromède et en avaient disparu autour de la période de la naissance de Stephen Dedalus, et étaient apparues dans la constellation de l’Aurige et en avaient disparu quelques années après la naissance et la mort de Rudolph Bloom junior, et étaient apparues dans d’autres constellations et en avaient disparu quelques années avant ou après la naissance ou la mort d’autres personnes…