Catégorie : Bateaux et radeaux /

LES DIATRIBES DU CITOYEN : CONTROLER L’ECONOMIE RUINEE PAR LES ANGLAIS

p1090469.jpg

 

Que sont nos vingt millions d’Irlandais devenus, qui devraient être ici au lieu des quatre que nous sommes, que sont nos tribus devenues ! Et nos poteries, nos textiles, sans rivaux dans le monde ! Et notre laine qu’on vendait à Rome au temps de Juvénal et notre lin et nos damas tissés sur les métiers d’Antrim et nos dentelles de Limerick, nos tanneries et nos cristalleries, là-bas du côté de Ballybough, et notre popeline hugenote que nous avons depuis Jacquard de Lyon et notre soie tramée et nos tweeds de Foxford et nos ivoires incrustés du couvent des Carmélites de New Ross, rien de comparable dans tout l’univers. Que sont les marchands grecs devenus qui passaient sous les colonnes d’Hercule, le Gibraltar que l’ennemi de l’humanité s’est approprié pour vendre au Wexford, le jour de la foire de Carmen, l’or et la pourpre de Tyr ? Lisez Tacite et Ptolémée, lisez même Giraldus Cambrensis. Le vin, les pelleteries, le marbre du Connemara, l’argent de Tipperary, inégalables nos chevaux universellement réputés aujourd’hui encore, les petits chevaux irlandais, et le roi Philippe d’Espagne qui proposait de payer des redevances pour avoir le droit de pécher dans nos eaux.

Qu’est ce qu’ils nous doivent pas ces salopards d’Anglos pour avoir ruiné nos foyers, pour avoir ruiné nos coeurs ? Et les lits du Barrow et du Shannon qu’ils refusent d’approfondir, laissant des milliers d’hectares de marais et de boue pour nous faire tous crever de tuberculose .

 

 

 

Tracer un itinéraire

 

DSCF1143

 

UN POINT DE DEPART : GIBRALTAR , l’origine, le paradis perdu, un jardin, le début de l’exil,

PUIS le lac Tibériade, Kinnereth, la Turquie, Jaffa, l’Espagne, la Méditerranée, le Levant

SUR LE PARCOURS : un amer, un re-père, un port provisoire avec son phare la colonne Nelson,

DUBLIN : Saint Georges Church, Ecole Saint Joseph, Dorset Street, Eccles Street, North Circular Road

Un lit radeau depuis Gibraltar

DSCF1149

 

Au clair de lune, lune de ciel nocturne violet

symphonie de musique concrète pour chaud et profond soupir

grincement de l’armoire

craquements des souliers

miaulements de la chatte

cliquètements des anneaux de cuivre desserrés

instruments à cordes : un chezplusquoi, des tympanons et les jarretières neuves de Molly.

Instrument à corde . Ecoute.