Category: Sang et hémorragies /

LE CYCLE DE LA VIE : les métamorphoses de la chair

La vie est une plaie d’Egypte.

Et de même que les fins et aboutissants de toutes choses s’accordent en quelque manière et mesure avec leur commencement et origine, cette même concordance multiple qui fait partir de la naissance l’accroissement successif, accomplit par une métamorphose régressive, cette diminution et ablation tendant au terme final selon le désir de la nature, ainsi en est-il de notre être sublunaire.

LA NAISSANCE

Tous les aspects de la question passèrent successivement sous leur scalpel : l’aversion prénatale des frères utérins, l’opération césarienne , les cas de naissance posthume du côté paternel et cette forme plus rare du côté maternel … avortements et infanticides simulés et dissimulés, foetus acardiques in foetu…la perte du liquide amniotique ( dont le cas actuel offrait un exemple) ayant pour conséquence une menace d’infection de la matrice, la fécondation artificielle à l’aide de seringues, l’involution de la matrice consécutive à la ménopause… le problème de la perpétuation des espèces dans le cas des fécondation par viol, ce terrible procédé de délivrance nommé par les Brandebourgeois Sturzgeburt, les exemples de monstres multigéminaux, bispermatiques dus à la conception pendant la période cataméniale ou à des unions consanguines, en un mot toutes les anomalies de la naissance dans la race humaine qu’Aristote a cataloguées en son chef-d’oeuvre illustré de planches chromolithographiques. Les plus graves problèmes d’obstétrique et de médecine légale furent passés en revue….