Catégorie : Déchets et détritus /

UN CATACLYSME

 » Les effets de la catastrophe furent instantanés et terrifiants. L’observatoire de Dunsink enregistra onze oscillations en tout, toutes d’intensité cinq sur l’échelle de Mercalli, et pareille secousse sismique ne s’était pas produite dans notre île depuis le tremblement de terre de 1534, l’année de la rébellion de Thomas le Soyeux. L’épicentre semble en avoir été cette partie de la métropole qui constitue la circonscription de Inn’s Quay et la paroisse de Saint Michan sur une surface de quarante et une acres, deux vergées et une perche ou cinq mètres carrés. Toutes les résidences aristocratiques situées dans le voisinage du Palais de Justice furent détruites et ce noble édifice lui-même,où d’importants juridiques se déroulaient au moment de la catastrophe n’est plus à proprement parler qu’un tas de ruines sous lesquelles il est à craindre que tous les occupants n’aient été enterrés vivants. Selon les récits des témoins oculaires, il apparaît que les ondes sismiques furent accompagnées par une violente perturbation atmosphérique à caractère cyclonique. Un article de chapellerie qu’on a reconnu depuis pour avoir appartenu au très estimé greffier de la couronne et de la justice de paix, M.George Fottrell et un parapluie de soie à manche d’or où était gravés les initiales, l’écusson , les armes et l’adresse de l’érudit et vénérable président des assises trimestrielles sir Frederik Falkiner, président du tribunal correctionnel de Dublin ont été découverts par les équipes de secours dans des endroits reculés de l’île, respectivement le premier sur la troisième crête basaltique de la chaussée des géants, le second enlisé d’un pied trois pouces dans la grève sablonneuse de la baie d’Holeopen près du vieux cap de Kinsale. D’autres témoins oculaires assurent qu’ils ont aperçu une énorme boule incandescente qu trouait l’atmosphère à une vitesse terrifiante selon une trajectoire sud-ouest-ouest. Un feu d’artifice de messages de condoléances et de sympathie arriva de tous les points des différents continents et le souverain pontife dans sa grande bonté a daigné ordonner qu’une missa pro defunctis extraordinaire soit célébrée simultanément par les desservants de toutes les églises cathédrales de tous les diocèses épiscopaux relevant de l’autorité spirituelle du Saint Siège, à l’intention des âmes de ces fidèles défunts qui, d’une façon si soudaine ont été enlevés à notre affection. »