Catégorie : Lieux communs et stéréotypes /

GERTY SE REVE FEMME D’INTERIEUR ET CORDON BLEU

Elle serait aux petits soins pour lui et saurait aussi flatter ses désirs car Gerty était une une femme vraiment femme et savait combien un homme un vrai aimait à se sentir choyé. Le doré croustillant de ses petits sablés et le moelleux fondant de son pudding Reine-Anne lui avaient valu une réputation de cordonbleu auprès de tous car avait aussi le coup de main pour allumer le feu, saupoudrer la farine mêlée de levure et tourner toujours dans le même sens et alors faire mousser le lait et sucre et bien battre les blancs portant elle n’aimait pas manger devant les gens cela l’intimidait et souvent elle se demandait pourquoi il n’était pas possible de consommer des denrées plus poétiques comme des violettes ou des roses et ils auraient un salon somptueusement aménagé avec des tableaux et des gravures et la photographie de l’adorable chien du grand-papa Giltrap, Garryowen, auquel il ne manquait que la parole, il avait tellement figure humaine, et des housses de cretonne pour les fauteuils et ce porte-toast en argent qu’elle avait vu dansla capharnaüm des soldes d’été chez Clery, comme ils ont les riches dans leurs demeures.

Une fois installés dans le petit nid d’amour que serait leur charmant cottage, tous les matins, ils prendraient leur p’tit déj ensemble , simple mais parfaitement servi, rien que pour eux deux, et avant qu’il ne se rendît à ses affaires il donnerait à sa petite femme adorée un bon gros câlin et son regard s’attarderait un instant au plus profond de ses yeux.

GERTY SE REVE EN MARIEE

Son rêve éveillé de mariage arrangé avec cloches nuptiales carillonnant pour madame Reggy Wylie T.C.D ( car c’est elle qui épousera le frère aîné et sera madame Wylie) et recension dans le courrier mondain signalant que madame Gertrude Wylie portait une somptueuse toilette grise garnie d’un onéreux renard bleu…

GERTY REVE D’UN AMOUREUX

Il serait grand avec de larges épaules ( depuis toujours pour elle un époux était un homme grand ) et des dents blanches qui étincelleraient sous sa moustache fournie tombante et bien taillée et ils iraient sur le continent pour leur lune de miel ( trois semaines de rêve !)…

Ce n’est pas un prince charmant son idéal qui déposerait à ses pieds un amour absolu et merveilleux mais plutôt un homme viril dont le visage exprime la force et le calme, qui n’a pas encore trouvé son idéal, peut-être sa chevelure est-elle parsemée de distingués fils d’argent, et qui la comprendrait et qui la prendrait dans ses bras protecteurs, et qui la serrerait contre lui avec toute l’ardeur de sa nature profondément passionnée et qui la rassurerait d’un long baiser . Ce serait comme le paradis.

GERTY AUX RUBANS BLEUS

Elle possédait quatre parures fort mignonnes, avec des jours joliment folichons, trois pièces et les chemises de nuit en plus, et chaque parure était agrémentée de rubans de couleurs différentes passés dans les trou-trous, rose pâle, bleu ciel, mauve, vert pomme…