Catégorie : Bétail et animaux /

LES DIATRIBES DU CITOYEN : EXALTER LA TRADITION ET LES HAUTS LIEUX DE L’IRLANDE

P1090455

 

Le voile mortuaire merveilleusement brodé, ce trésor inestimable de l’Antique Irlande attribué à Salomon de Droma et Manus Tomaltach og MacDonogh, auteurs du livre de Ballymote, fut alors déployé avec précaution et suscita un murmure prolongé d’admiration  Il n’est pas nécessaire d’insister sur la beauté légendaire de ses quatre coins, un sommet de l’art où l’on peut précisément distinguer chacun des quatre évangélistes présentant à chacun des quatre maîtres, son symbole évangélique, un sceptre en chêne fossile, un puma d’Amérique du Nord ( un roi des animaux bien plus noble que le modèle britannique, soit dit en passant), un veau de Kerry et un aigle de Carrantuihill. Les scènes représentées sur le champ pituitaire, nos anciens duns et raths, nos cromlechs, nos grianauns, nos hauts lieux de savoir et nos pierres des maudits sont aussi merveilleusement belles et les coloris aussi raffinés que du temps où les enlumineurs de Sligo laissaient libre cours à leur imagination esthétique, il y a si longtemps, du temps des Barmécides, Glendalough, les lacs charmants de Killarney, les ruines de Clonmacnois, l’abbaye de Cong, Glen Inagh et ses Douze Signes, l’oeil de l’Irlande, les vertes collines de Tallaght, Croagh Patrick, la brasserie de MM.Arthur Guinness fils & Cie (ltd), les bords du lac Neagh, la vallée d’Ovoca, la tour d’Iseut, l’obélisque de Mapas, l’hôpital de Sir Patrick Dun, le cap Clair, le glen d’Aherlow, le château de Lynch, le Scotch House, l’Asile de Nuit de Rathdown à Loughlinstown, la prison de Tullamore, les rapides de Castleconnell, Kilballymacshonakill, la croix de Monasterboice, le Jury’s Hotel, le Purgatoire de saint Patrick, le Saut du Saumon, le réfectoire du collège de Maynooth, le trou de Curley, les trois lieux de naissance du premier duc de Wellington, le rocher de Cashel, la tourbière d’Allen, les Magasins d’Henry street, la grotte de Fingal,toutes ces scènes émouvantes sont encore présentes là pour nous, rendues encore plus belles par les flots de larmes qui y furent versés et par les riches incrustations du temps.

UNE LIGNEE ENCHEVETREE : LE DESORDRE

P1060241

 » Ils sont séparés par une honte physique si catégorique que les annales criminelles du monde, souillées par toutes sortes d’incestes et de bestialités ne gardent guère de trace de cette transgression. Fils et mère, géniteurs et filles, soeurs lesbiques, amours qui n’osent pas dire leurs noms, neveux et grand-mères, gibiers de potences et trous de serrures, reines et taureaux primés… »

 » Vénus s’est déformé les lèvres par la prière. Remord de l’inextimé : remord de conscience. C’est une époque où la putasserie à bout de souffle cherche à tâtons son Dieu. » JAMES JOYCE

 

 

UNE LIGNEE CONTRARIEE : LE CERCLE

P1060238

 » Saint Thomas traitant de l’inceste, l’assimile à sa manière pleine de sagesse et d’originalité à une avarice des émotions. Il veut dire que l’amour donné ainsi à un proche par le sang est avidement refusé à quelque étranger, qui peut-être en avait un besoin vital . Les juifs que les chrétiens taxent d’avarice sont de toutes les races, la plus encline au mariage consanguin. Les lois chrétiennes qui ont empilé les réserves d’or des juifs ont également cerclé de fer leurs affections…Mais un homme qui s’attache si fort à ce qu’il appelle ses droits sur ce qu’il appelle ses créances s’attachera aussi fort à ce qu’il appelle ses droits sur celle qu’il appelle sa femme. Nul Beausourire du voisinage ne convoitera son boeuf ou sa femme ou son serviteur ou sa servante ou son bourricot. »     JAMES JOYCE

 

Molly : vorace comme un albatros

p1060063

 

 » Il lança entre elles une boule de papier froissé. Elie trente-deux pieds par sec.arr. Ca ne prend pas. Ignorée la boule ballotta dans les remous, flotta sous le pont et le long des piles. Pas si folles les bêtes. Et le jour où j’ai jeté ce gâteau rassis depuis l’Erin’s King elles l’ont récupéré dans le sillage cinquante mètres en arrière. Vivent de leur vivacité. Elles tournoyaient battant des ailes.

La mouette famélique tableau

Plane sur les mornes flots

Voilà comment écrivent les poètes, des ressemblances sonores. Mais pourtant Shakespeare n’a pas de rimes: le vers blanc. Ce qui compte c’est que le langage coule. Les pensées . Solennel.  » JJ