Le livre d’histoire : le livre des morts 1

P1020120

 

P1020119

 

P1020116

dans le livre d’histoire : des héros, des guerriers

dans la mémoire : le roman des morts

le récit des momies

le blanc a brûlé les cendres

dans l’effondrement des temps

le ciel ne s’en souvient pas

reste : la forme du nom

dans les allées de fleurs fanées

chaque nom meurt en silence

un nom deux dates

dans l’espace béant

s’invente encore la biographie

cheminant et rêvant ces vies

recopiant les noms, les dates,

archivant les listes

LISTES ET REGISTRES ( 2011 – Extrait)

L’histoire : une page jonchée de cadavres

DSCF0900

 

« Si Pyrrhus n’était pas tombé dans Argos sous les coups d’une mégère et si Jules César n’était pas mort poignardé. La pensée peut les congédier. Le temps les a marqué de son fer rouge et les a enchaînés dans la chambre des possibilités infinies qu’ils ont exclues. Mais étaient-elles possibles ces possibilités-là puisqu’elles n’ont jamais existé ? Ou bien la seule possibilité fut-elle celle qui arriva ? »

L’HISTOIRE EST UNE PAGE JONCHEE DE CADAVRES

ou

LES POIGNANTS POIGNARDS DE l’HISTOIRE

Apprendre de l’histoire : Pyrrhus un héros qui échoue

 

DSCF0925

 

Pyrrhus, le héros dont les victoires sont également des échecs,

Pyrrhus , un héros , pas un stratège : il dispersait ses efforts et ne savait pas ménager sa trésorerie,

Pyrrhus , un héros  incapable d’unir les grecs qui continuaient à se battre entre eux alors qu’ils auraient pu vaincre Rome ( la campagne d’Italie de Pyrrhus fut leur seule chance )

Pyrrhus, un héros qui ne parvient pas à empêcher que la Grèce finisse par être vaincue par Rome

Pyrrhus comme archétype du héros  ( celui dont le destin est d’être trahi et de périr) ?

Pyrrhus ou une image des irlandais face aux anglais ?