Jardins des morts – 2 –

 

P1030111

 

Les ombres des défunts qui dorment dans  la mort vont accourir en foule.

Quant à toi, reste assis; mais au long de ta cuisse, tire ton glaive à pointe, pour interdire aux morts à ces têtes sans force, les approches du sang, tant que Tiresias n’aura pas répondu…      HOMERE

 

Jardins des morts – 1 –

 

P1030110

 

Autour de cette fosse, fais à tous les défunts les trois libations, d’abord de lait miellé, ensuite de vin doux et d’eau pure en troisième, puis saupoudrant le trou d’une blanche farine, invoque longuement les morts, têtes sans force ; quand ta prière aura invoqué les défunts, fais à ce noble peuple l’offrande d’un agneau et d’une brebis noire, en tournant vers l’Erèbe, la tête des victimes ; mais détourne les yeux  et ne regarde, toi, que les courants du fleuve.   HOMERE

 

La porte des enfers

 

P1030106

 

Ton vaisseau va d’abord traverser l’océan. Quand vous aurez atteint le petit promontoire, le bois de Perséphone, ses saules aux fruits morts et ses hauts peupliers, échouez le vaisseau sur le bord des courants profonds de l’océan, mais toi prends ton chemin vers la maison d’Hadès. A travers le marais avance jusqu’aux lieux où l’Achéron reçoit le Pyriphlégéthon et les eaux qui du Styx tombent dans le Cocyte. Les deux fleuves hurleurs confluent devant la Pierre. C’est là qui’il faut aller – écoute bien mes ordres – et là creuser, seigneur, une fosse carrée d’une coudée ou presque.   HOMERE