Catégorie : Ville et rues /

La maison de Nora à Galway

 

 

P1000304

 

JOYCE : l’homme aux cent maisons , l’homme sans maison :

DUBLIN des quartiers bourgeois aux quartiers populaires de plus en plus pauvres

PARIS en 1902 à l’hôtel Corneille

DUBLIN en 1904

PULA en Croatie en 1904 et 1905

ZURICH, TRIESTE en 1905, ZURICH pendant la guerre

TRIESTE en 1919

PARIS 9 rue de l’Université, 5 rue de l’Assomption, 5 boulevard Raspail, 71 rue Cardinal Lemoine

NICE en 1922  à l’Hotel Suisse

PARIS 26 avenue Charles Floquet, 6 rue Blaise Desgoffes

SAINT MALO en 1924 à l’hôtel de France et à l’hôtel Chateaubriand

FECAMP en 1925 Grand Hôtel des Bains

ROUEN Hôtel de la poste

ARCACHON Régina Palace Hôtel

PARIS de 1925 à 1931  2 square Robiac, 52 rue François 1er, 4 rue Pierre1er de Serbie, 2 avenue Saint Philibert

ZURICH

NICE Hôtel Métropole

PARIS de 1932 à 1939    42 rue Galilée, 7 rue Edmond Valentin

HAMBOURG, ANVERS, COPENHAGUE en 1936

ALLEMAGNE en 1937

DIEPPE

LA BAULE  Eté 1939 à l’Hotel Saint Christophe

PARIS en automne 1939  34 rue des vignes

SAINT GERAND LE PUY en 1939 à l’Hôtel de la Paix et au Château de la Chapelle

VICHY  Hôtel du Beaujolais

SAINT GERAND LE PUY à l’Hotel du Commerce

AIX LES BAINS

GENEVE

LAUSANNE

ZURICH ….

Un lieu – une porte – une clé

 

160px-Entrance_to_7_Eccles_Street_at_the_James_Joyce_Centre_DublinDSCF1007

 

 » Sur le pas de la porte il tâta sa poche de derrière à la recherche de la clé. Pas là. Dans le pantalon que j’avais hier. Dois la récupérer.

Il tira derrière lui la porte d’entrée très lentement, flasque couvercle. A l’air fermé.  »  JJ

Le 7 Eccles street n’est pas une maison de famille, juste un lieu de passage avant ailleurs …

une maison sans racine

une maison flottante, un radeau

un lieu – une porte – une clé qui se promène

une clé que Stephen a abandonnée et que Léopold a perdue

une clé pour l’énigme

la clé disparue, reste le trou du verrou

un trou ouvert à double tours

une brèche libérée, un entrebaillement qui fend  l’espace

un interstice qui engendre la vue

Stephen et Léopold quittent tous deux une maison qui n’en est pas une

ils sortent

ils sortent du cadre

ils perturbent les lignes

 

 

8 HE-RES – 7 ECCLES STREET

DSCF0921

 

MAISON MURAILLE – MAISON BOITE – MAISON ENVELOPPE – MAISON NID – MAISON CONTOUR – MAISON TOUR – MAISON CAGE – MAISON CAVERNE

L.B crèche près de New Helmstedt street, entre Regent street et le Belvédère, entre Temple street et Needle street. C’est l’été ! Des merles se perchent près des hêtres et des frênes verts. Les venelles et les vergers sentent l’encens et l’essence de pêche. C’est le réel, le spleen le prend et le berce. L.B prend fermement ses clés, se presse près des fenêtres d’Eccles street et erre vers Emmet street. L.B émerge lentement de ses rêves. De véhémentes pensées semblent s’empresser vers cette cervelle, enfer de sexes effervescents et de lèvres expertes, tremblements de cendre et de perles enchevêtrées. L.B dépense sept pences, rentre et apprête tendrement le thé, le verre de schweppes et le kleenex de M.B, M.B déesse éternelle des ventres et des fesses, vedette entre les vedettes, fée des kermesses et des fêtes. Elle ne desserre les dents, elle pense. Le temps s’étend lesté de sens.