Catégorie : Vent, courants d’air et envols /

LES SIRENES

UN OEIL DE FEMME HUMIDE MATRICIEL REGARDAIT DERRIERE UNE BARRIERE DE CILS CALMEMENT A L’ECOUTE. CHAQUE FOIS QUE SA POITRINE SATINEE SE SOULEVAIT COMME UNE VAGUE ( SON HOULEUX EMBOMP.) LA ROSE ROUGE AU MEME RYTHME S’ELEVAIT ET SOMBRAIT ROSE ROUGE. SON COEUR BATTANT SON SOUFFLE SOUFFLE DE VIE ET LES FRELES FRONDAISONS DE SA TOISON S’AGITAIENT.