Catégorie : Tour et trou /

L’homme enterre

P1030142

 

Un type pourrait vivre tout seul toute sa vie. Oui, il pourrait jusqu’au jour où il aurait besoin de quelqu’un pour le descendre une fois mort dans le trou qu’il aurait encore pu creuser tout seul. Nous en sommes tous là. Il n’y a que l’homme qui enterre. Non, les fourmis aussi. La première pensée qui vient à n’importe qui. Enterrer les morts. On dit que Robinson Crusoé représentait la vie dans sa vérité. Eh bien Vendredi l’a enterré.Chaque vendredi enterre un jeudi si on y réfléchit.

L’un doit partir d’abord : seul dans la fosse et plus question de rejoindre la chaud du lit. JJ

Stephen le poète

 

DSCF0920

partir pour écrire

abandonner l’ordre et les certitudes

renoncer à l’épaisseur des murs

quitter sa tour-trou-tout-toutou

choisir ses généalogies

devenir poreux, aérien

faire du monde une ligne entortillée

recouvrir des pages de gribouillis

emmêler et démêler les mots

inventer des phrases et des taches

devenir poète

Tours et détours

 

DSCF0895

 

TOUR – du latin turrem : ouvrage de siège, machine de guerre OU maison élevée

donc un bâtiment pour conquérir le monde ET une protection pour regarder loin

et aussi pour DEDALUS, quitter sa tour d’ivoire, abandonner sa retraite pure et hautaine et accepter de se mêler à la foule

quitter son trou de souris et faire son trou

TOUR – du grec tornos : tourner

donc pour DEDALUS,  travailler au tour, écrire son livre comme un artisan et acquérir un tour de main

quitter la tour, faire un tour de piste et même le tour du monde, seule la taille du contour change

tourner sur soi-même et entreprendre une révolution complète

nous faire des tours et des tours de phrase

percer des trous partout et ouvrir l’espace

TROU : cavité, creux, excavation

une tour : un trou dans le ciel, un trou d’air

Autour de la tour et du trou, un dédale, des tours et détours

 » Cette tour et ces falaises , d’une certaine façon, me font penser à Elseneur »

 

 

 

Dedalus entouré

7 - P1010885

ça commence dans une tour,

une tour au bord de la mer,

une tour pour se protéger

un trou où se terrer

une tour pour repousser l’horizon,

une tour pour regarder plus loin, vers le futur

se jeter à l’eau

c’est le début du jour, de la vie

l’omphalos

ici et maintenant

le point de départ

un alignement planétaire pour une révolution

une cérémonie pour un jour blanc et or

8 HEURES ET UN PROJET

UN INFINI A COUCHER SUR LA PAGE