L’UNITE DANS LE BALANCEMENT * l’avenir et le passé

L’irréparabilité du passé : un jour lors d’une représentation du cirque d’Albert Hengler à la Rotonde, Rutland square, Dublin, un clown intuitit en quête de paternité était passé de la piste à un endroit dans l’auditoire où Bloom, solitaire était assis et avait déclaré publiquement à un public hilare qu’il (Bloom) était son papa (celui du clown).

L’imprévisibilité de l’avenir : un jour pendant l’été 1898 il (Bloom) avait marqué un florin (2 shillings) de trois crans sur son bord crénelé et l’avait présenté en paiement d’une facture due à J. et T. Davy, épiciers du quartier, 1 Charlemont Mall, Grand Canal, et acquittée auprès d’eux, afin qu’il circule sur les eaux des finances publiques et puisse peut-être , de façon détournée ou directe, lui revenir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s