ULYSSE DEPLIE * le livre de Penelope et des ouvrages de dames * 16/18

Quand même, la vérité le forçait à reconnaître qu’il avait lavé les sous-vêtements de sa femme quand elle s’était salie à Holles street et les femmes de même l’acceptaient et le faisaient pour un homme aux vêtements analogues aux initiales marquées à l’encre indélébile ( c’est-à-dire son linge à elle l’était) si elles l’aimaient vraiment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s