ULYSSE DEPLIE * le livre des boîtes * 16/18

Ce qui donnait matière à regrets et absurde en plus, c’était que l’homme de la rue pour une affaire de quelques malheureuses livres sterling soit empêché de voir davantage du monde où il vit au lieu d’être toujours et à jamais encabané comme les poules.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s