LA LISIERE DU TROUBLE * les formes informes informent * Léopold défiguré

Dans la devanture du coiffeur Gillen, un portrait composite lui montre l’image du valeureux Nelson. Un miroir concave sur le côté lui présente le délaisséperdu lugubreo Booloohoom. Le grave Gladstone le voit face à face, Bloom pour Bloom. Il passe frappé par le regard fixe du terrible Wellington mais dans le miroir convexe ricanent défrappés les yeux porcins et les grasdoubles grossesjoues de pétulantpopold le rixdix DOPOLD.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s