LA LISIERE DU TROUBLE * entrée dans le flou

Des serpents de brume montent lentement de la rivière . Des égouts, des fissures, des fosses d’aisance, des fumiers des exhalaisons stagnantes s’élèvent de tous côtés. Une lueur jaillit au sud au-delà des courbes maritimes de la rivière.

Un abatjour de papier crépon mauve atténue la lumière du lustre.

Une mainjudas squelettique étrangle la lumière. La lumière verte décroît jusqu’au mauve. Le brûleur gémit en sifflant.

Lumière trouble trouble la mémoire. Le rouge influe sur le lupus. les couleurs affectent les moeurs des femmes , le peur qu’elles en ont. Le noir me rend triste… Influe également, mauve.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s