LA SURVIE DE LA LANGUE 3

A LA MANIERE DE SIR THOMAS BROWNE

Un noir fracas, rumeur dans la rue éclata, quel trac, hurla, retomba. De sa senestre sinistrement Thor tonna : en grande fureur le dieu marteleur. Et voici la tempête qui fait cogner son coeur…et son coeur sautait entre ses côtes cependant qu’il goûtait à la rumeur de cette tempête…et il but d’une seule haleine pour se remettre coeur au ventre car par tout le ciel roulaient tonnerres grondants… tant que Maître Madden dévot par occasion, battit sa coulpe à ce fracassement de jugement dernier, et pour Maître Bloom qui était aux côtés du bravache, il lui dit paroles rassurantes aux fins d’accoiser sa grande paour, lui remontant que ce n’était que tintamarre qu’il oyait là et la décharge du fluide hors le nuage éclairant, voyez-ci ayant eu lieu, le tout n’étant que phénomène d’ordre naturel…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s