L’ACCOUCHEMENT

Dame Purefoy qui avait obtenu l’entrée de par l’état de son ventre et présentement sur son lit de misère, pauvre créature, son terme étant passé de deux jours et les matrones au désespoir de ne la pouvoir délivrer…et son souffle plus embarrassé qu’il n’eut été désirable… mais que Dieu lui envoie prompte délivrance….

La miséricordieuse providence daignait mettre un terme aux souffrances de la dame qui était enceinte, souffrances qu’elle avait endurées avec force d’âme digne de louanges et elle était accouchée d’un bon gros bonhomme rond comme une pomme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s