CONSIDERATIONS DE BLOOM SUR LES FEMMES : de la chair sur une scène

La voir telle qu’elle est ça gâche tout. Il lui faut le podium, le fard, le costume, la posture, la musique, le nom aussi. Amours d’actrices. Nell Gouine. Mme Branlebourgeois. Maud Bandafon. Le rideau se lève. Clair de lune diffusant une splendeur argentée. Jeune fille en deshabillé avec un sein pensif. Mon petit coeur viens baise-moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s