DANS UN ROMAN PHOTO : L’AMOUR TOUJOURS

Ensuite, il y avait quelque chose comme Crépuscule, voudras-tu jamais? et maintes fois la beauté de la poésie, si triste dans son évanescent éclat avait embué ses yeux de larmes muettes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s