GERTY EN PRINCESSE LOINTAINE

La paleur de cire de son visage touchait à l’immatérialité dans son ivoirine pureté alors que sa bouche bouton de rose atteignait, tel l’arc de Cupidon, à la perfection de l’art grec. Ses mains d’un albâtre finement veiné présentaient des doigts effilés et, quoiqu’elles pussent devoir leur blancheur au jus de citron et au roi des onguents, il n’en était pas moins faux qu’elle eût accoutumé d’enfiler des gants de chevreau pour dormir ou qu’elle prît des bains de pieds au lait.

Il y avait chez Gerty un raffinement inné, une hauteur languissamment souveraine qui prenait son éclatante évidence dans la délicatesse de ses mains et dans la cambrure de son pied.

L’amour qui eût pu être, conférait à son évanescent visage, l’intensité soudaine d’une parole tue , qui insufflait un pathétisme étrange à ses yeux magnifiques, un charme auquel il était difficile de résister . Pourquoi les femmes ont-elles des yeux si envoûtants ? Ceux de Gerty étaient d’un bleu, le plus irlandais des bleus que soulignaient le lustré des cils et le noir expressif des sourcils.

Mais ce qui parachevait la beauté de Gerty tenait à son inestimable et somptueuse chevelure. Une chevelure châtain foncé aux crans naturels Elle l’avait effilée ce matin même en tenant compte de la nouvellelune et elle bouillonnait autour de sa jolie tête en profusion de boucles luxuriantes et elle avait limé ses ongles aussi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s