ULYSSE DEPLIE * LE LIVRE DES ARBRES ET DES FLEURS * 11/18

 

Sous un poirier solitaire patio à cette heure dans le vieux Madrid, un côté dans l’ombre Dolores dolorelle . Vers moi ah leurre alléchant leurre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s