FILS DE VIES EMMELES : NOEUDS, GREFFES ET EPISSURES

P1060248

 » Il n’était pas seulement le père de son propre fils, mais n’étant plus un fils, il était et se sentait lui-même le père de toute sa race, le père de son propre grand-père et le père de son petit-fils à naître.

Lui même son propre père.

Je suis gros d’un enfant. J’ai un enfant à naître dans le cerveau. Une pièce ! Ce qui compte c’est la pièce ! Laissez-moi accoucher !

ALLONS SEMONS LE BORDEL  » JJ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s