UNE LIGNEE EN MIROIR : LES JUMEAUX

P1060243

« Mais tandis que nos yeux regardaient vers Charybde d’où nous craignions la mort, Scylla nous enlevait dans le creux du navire, six compagnons . Je n’aperçois les autres qu’emportés en plein ciel, pieds et mains battant l’air et criant, m’appelant. » HOMERE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s