L’organisation des parcours

p1060093

Selon le schéma LINATI, l’art de ce chapitre, c’est l’ARCHITECTURE.

Dans tout le chapitre, un seul paragraphe concerne l’architecture :

 » Toute une ville disparaît, une autre la remplace, disparaît à son tour : une autre viendra et elle disparaîtra. Maisons, rangées de maisons, rues, kilomètres de trottoirs, empilements de briques, pierre. Qui changent de mains. Ce propriétaire-ci, celui-là. Le proprio ne meurt jamais,dit-on. Un autre se glisse dans ses chaussures quand il reçoit son préavis. Ils se paiement le lieu avec de l’or et ils conservent quand même tout l’or. Il y a de l’escroquerie dans l’air. Empilés dans les villes, rongés par les siècles. Pyramides dans les sables. Bâties à coup de pain et d’oignons. Esclaves murailles de Chine . Babylone. Restes de monolithes. Tours rondes. Restent les décombres, les banlieues qui s’étendent, bâties à la va-comme-je-te-pousse, les bicoques de Kernan, bâties sur du vent. Asile de nuit .  » JJ

Une réflexion sur “L’organisation des parcours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s