Le pays des villes fantômes

DSCF1139

 

« Une terre aride, stérile, désolée. Lac volcanique, la mer morte : pas de poissons, pas d’algues, au plus profond de la terre. Nul souffle de vent ne pourrait soulever les vagues, métal gris, eaux méphitiques bouillasseuses. Pluie de souffre, c’est comme ça qu’il l’ont appelée : les villes de la plaine : Sodome, Gomorrhe, Edom. Des noms morts tout ça. Une mer morte dans une terre morte vieille et grise. Vieille à présent. Elle a enfanté la race la plus ancienne, la première. Le plus ancien peuple. A parcouru dans son errance les confins de la terre, de captivité en captivité, se multipliant, mourrant, naissant partout. Elle s’étendait là maintenant. Maintenant , elle ne pouvait plus rien enfanter. Mort : celui d’une vieille femme : le con gris et défoncé du monde. Désolation. » JJ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s