La mère morte

DSCF0943

La mère de Stephen Dedalus, Marie Jane Murray est morte d’un cancer le 13 août 1903.

(La mère de James Joyce, Marie Goulding est morte d’un cancer le 26 juin 1903.)

« Une souffrance qui n’était pas encore une souffrance d’amour lui rongeait le coeur. Silencieusement, elle était venue à lui après sa mort, son corps dévasté flottant dans ses vêtements mortuaires de bure d’où émanait une odeur de cire et de bois de rose, son haleine qui s’était penchée sur lui, muette, pleine de reproches, une faible odeur de cendres mouillées. A travers le bord élimé de sa manchette, il apercevait cette mer saluée comme une grande et douce mère.

Un bol de porcelaine blanche était resté près de son lit de mort qui avait recueilli la bile verte et glaireuse arrachée à son foie pourrissant dans des accès bruyants de vomissements ponctués de gémissements.

IT’S ONLY DEDALUS WHOSE MOTHER IS BEASTLY DEAD.

Réduit au silence par l’effroi et la pitié, je suis allé à son chevet. Elle pleurait dans son lit misérable. Ses yeux vitreux, fixes, surgis de lamort pour secouer, plier mon âme. Sur moi seul … Ses yeux braqués sur moi pour m’abattre.

NON MERE LAISSE MOI ETRE ET LAISSE MOI VIVRE.

NO MOTHER LET ME BE AND LET ME LIVE.

Ses lobes cérébraux ne fonctionnement pas. Elle appelle le docteur et cueille des boutons d’or sur son édredon

She picks up buttercups off the quilt. » ( sur la croix)

Une réflexion sur “La mère morte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s